Parapente ou Paramoteur ?

parapente vs paramoteur

On va voir que ces deux sports sont assez similaires dans leur histoire et leur pratique. Mais quelles sont les différences entre la parapente et le paramoteur ?

Parapente et paramoteur quelles différences ?

Le parapente est un sport né du parachute dans les années 70. En effet, les parachutistes cherchaient à s’entraîner à l’atterrissage à moindre frais (sans prendre l’avion) et le saut depuis une montagne était la meilleure alternative qu’ils aient trouvée. Au fur et à mesure des années, les ailes devinrent de plus en plus pilotables et surtout leur finesse s’améliora rapidement pour devenir de véritables aéronefs capables d’exploiter les thermiques et rester en l’air de nombreuses heures en parcourant des centaines de kilomètres. Retrouvez plus d’infos sur l’histoire du parapente dans un de nos premiers articles.

histoire parapente

Le paramoteur est, lui, né de cette combinaison du parachute et parapente avec la volonté de décoller de n’importe quel terrain dégagé au sol plutôt que devoir le faire d’une montagne. Comme un réacteur d’avion, ils ont eu l’idée de mettre une hélice motorisée dans leur dos pour les faire décoller.

C’est en 1981, qu’un allemand, Bemd Gärtig, effectua le premier vol paramoteur avec décollage à pied. L’aile parachute était de fabrication artisanale. Elle était constituée de 7 caissons pour une surface de 30 m2 et un poids de 10 kg. La motorisation était portée sur le dos et pesait 21 kg. Son hélice, montée en prise directe, était protégée par une cage.

Quelques années plus tard, un américain, Steve Snyder, a créé le premier paramoteur sous la forme d’un chariot équipé de deux moteurs et accroché à une aile de parachute d’environ 35m².

Aujourd’hui, ces deux types de paramoteurs, les ailes et les sellettes se sont bien développés pour arriver à du matériel plus technique, plus sécuritaires et adaptés au paramoteur qui permet de voler plus longtemps, plus haut, plus loin et le tout en sécurité.

histoire paramoteur

Le parapente et le paramoteur ont donc une grande proximité dû à leur histoire. On trouve le même matériel (voile, sellette, secours, …) avec la seule différence d’avoir, en plus, ce moteur relié à une hélice qui permet au pilote de décoller de n’importe quel endroit dégagé.

Deux types de paramoteurs :

  • Paramoteur sellette : Le paramoteur sellette est une simple hélice motorisée protégée par une cage et attachée directement à votre sellette pour décoller à pied. L’avantage est vraiment la simplicité et rapidité d’installation au décollage et l’encombrement moindre. C’est ce qui se rapproche vraiment le plus du parapente, avec seulement un moteur en plus.
  • Paramoteur chariot : Ce type de paramoteur, comme son nom l’indique, est un chariot sur roue avec la possibilité d’accrocher une ou deux sellettes pour décoller tel un avion en roulant de plus en plus vite et en décollant tranquillement, sans effort. Bien sûr, ce type de paramoteur demande plus de moyens financiers, de transport et de place mais permet à tout le monde de pratiquer le paramoteur.

Avantages et inconvénients du paramoteur par rapport au parapente :

Avantages :

  • Le plus petit engin motorisé au monde pour voler
  • Tout le monde peut en faire, qu’importe l’âge, la taille, la condition physique, …
  • Possibilité de décoller de n’importe quel endroit dégagé (avec autorisation du propriétaire du terrain de décollage bien sûr)
  • Pas besoin de conditions aérologiques favorables et de thermiques pour monter en altitude
  • Possibilité de couper le moteur quand vous le souhaitez, en l’air, pour profiter d’un vol plus paisible tout en plané, comme en parapente

 

Inconvénients :

  • Un peu plus physique au décollage qu’un parapente : surtout dû au poids du matériel
  • Possibilité de voler seulement par vent calme comme en parapente : vent maximum entre 25 et 30 km/h
  • Beaucoup de bruit avec le moteur
  • Plus encombrant qu’un parapente : logique s’il y a un moteur en plus
  • Plus cher que la pratique du parapente : en effet, on a bien sûr le coût d’achat du paramoteur et la consommation de carburant en plus
  • Contrairement au parapente, il est nécessaire de posséder un brevet de pilote attestant une certaine base théorique et pratique délivré par la Direction Générale de l’Aviation Civile. Il est donc nécessaire de passer par une formation dans une école de paramoteur pour pouvoir pratiquer le paramoteur. Bien sûr, cela est aussi très fortement conseillé en parapente pour des raisons logiques de sécurité même la réglementation ne rend rien obligatoire
différence parapente et paramoteur

Quel est la différence de coût entre le parapente et le paramoteur ?

Comme nous l’avons vu, il y a une grande proximité entre ces deux sports. Le matériel est quasiment identique à la seule exception du paramoteur en plus.

Le coût du matériel de base : voile, sellette, secours, casque, … sera le même qu’en parapente. Comptez environ 4200€ pour du neuf.

S’ajoute en plus le prix du paramoteur qui est assez variable selon le modèle et le type de paramoteur que vous choisissez : sellette ou chariot. Il faut compter entre 5500€ et 8000€ pour des paramoteurs sellettes et entre 8000 et 15000€ (voire plus) pour des paramoteurs chariots.

A ça s’ajoute aussi le prix du carburant pour voler, mais qui n’est pas très excessif tout de même.

Au niveau des formations, entre parapente et paramoteur, les coûts pour débuter sont quasiment les mêmes. 690€ pour un stage initiation de 5 jours (10 séances) chez Freedom Parapente et 1500€ pour 25 séances paramoteur sur l’année chez Volc’Envol (l'école paramoteur du Puy de Dôme).

Avant de commencer, vous pouvez aussi découvrir les sensations de voler en baptême avec des moniteurs qualifiés qui vous feront découvrir le parapente ou le paramoteur en biplace. Rendez-vous chez Freedom Parapente ou Volc'Envol si vous êtes dans le coin !

paramoteur et parapente différence

Mais alors, quelle activité choisir entre le parapente et le paramoteur ?

Tout va dépendre de ce que vous recherchez. Le parapente, va être un sport avec une plus grande proximité avec la nature. Si vous aimez voler, vous pourrez monter sur certains sites en train, voiture ou autre et profiter d’un simple vol tranquille, exploiter des thermiques, faire quelques acrobaties, ... Mais vous pourrez aussi prendre votre matériel et partir en randonnée en montagne et décoller à un sommet pour profiter d’une marche et d’un vol en pleine nature. Le parapente demande tout de même un peu de temps pour progresser et faire des vols de plus longue durée et va dépendre des jours et des conditions aérologiques.

Si vous aimez voler et découvrir les paysages vus de très haut, le paramoteur est une belle alternative. Vous pourrez profiter de vols de longue durée sans vous concentrer grandement sur l’aérologie du jour et des thermiques. S’il y a des conditions calmes, c’est parti pour un beau vol. Bien sûr, le coût d’achat du matériel est plus élevé qu’en parapente et il vous faudra un peu plus de place pour ranger celui-ci.

 

On espère que vous en savez plus sur ces deux sports ! A vous de voir quelle activité pourrez vous plaire le plus, selon vos envies et vos attentes.